adolescents et depressionLes symptômes de la dépression chez les adolescents ne sont pas toujours faciles à identifier car ils apparaissent souvent aux yeux des adultes ou des parents comme un comportement normal inhérent à leur âge. Les signes avant-coureurs sont généralement les suivants : irritabilité, fatigue, changements dans les habitudes alimentaires et de sommeil, retrait social et colère. Les épisodes dépressifs majeurs ont considérablement augmenté chez les adolescents ces dernières années. Compte tenu de cette augmentation, il est important que les parents et les éducateurs comprennent les symptômes de la dépression chez les adolescents pour mieux les aider.

Les symptômes de la dépression chez les adolescents

La caractéristique déterminante d’un épisode dépressif majeur est une période d’au moins deux semaines, caractérisée par une humeur dépressive ou une perte d’intérêt pour presque toutes les activités. Chez les adolescents, l’humeur peut être irritable. La période de deux semaines représente un changement de fonctionnement pour l’adolescent.

En plus de ressentir une humeur dépressive ou irritable, ou une perte d’intérêt et de plaisir, plusieurs symptômes doivent être présents :

  • colère ou hostilité ;
  • Changements d’habitudes alimentaires ou de sommeil ;
  • fatigue ou manque d’énergie ;
  • Désespoir ;
  • Sentiments de culpabilité ou d’inutilité ;
  • mauvais rendement scolaire ;
  • Manque de motivation ;
  • Difficulté de concentration ;
  • Profond sentiment de tristesse ;
  • Douleurs inexpliquées ;
  • Idées suicidaires avec ou sans intention de passer à l’acte.

Signes avant-coureurs d’un passage à l’acte suicidaire

La possibilité de passer à l’acte suicidaire est à ne surtout pas négliger pendant un épisode dépressif majeur. Au cours de ce dernier, il est donc important de surveiller les signes avant-coureurs suivants :

  • Parler de se suicider ;
  • Écrire des poèmes ou des histoires sur le suicide ;
  • Donner des biens précieux ;
  • Adopter un comportement imprudent ;
  • Dire au revoir à tous les membres de la famille ainsi qu’aux amis, et ce en personne ;
  • Publication de contenus sur les réseaux sociaux faisant allusion à la mort ou à la fin.

Si vous soupçonnez que votre adolescent (ou votre ami) a des idées suicidaires, agissez immédiatement.

Le traitement de la dépression chez l’adolescent

Un examen physique complet est toujours une bonne première étape si vous avez l’impression que votre adolescent souffre de dépression. Ainsi, vous pouvez écarter tout autre problème de santé.

  • Psychothérapie : la thérapie analytique (thérapie par la parole) et la thérapie cognitivo-comportementale sont deux bons traitements de départ pour les cas de dépression légers à modérés.
  • Thérapie de groupe : elle peut être efficace pour les adolescents grâce au travail de groupe. Les adolescents se connectent avec d’autres adolescents qui partagent et comprennent leurs difficultés et créent des réseaux de soutien au-delà de leur famille et amis.
  • Gestion des médicaments : les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) sont des antidépresseurs qui peuvent être bénéfiques pour les adolescents diagnostiqués avec un trouble dépressif majeur. Un adolescent traité pour un trouble dépressif majeur doit être soigneusement évalué par un médecin afin de déterminer si un traitement médicamenteux est nécessaire ou non. Et pour cause, les antidépresseurs comportent des risques.

Fournir un soutien à domicile

La dépression est une maladie grave qui nécessite un traitement. N’adoptez pas une approche attentiste si vous soupçonnez une dépression, une intervention précoce est préférable.

En plus du traitement professionnel, vous pouvez prendre certaines dispositions à la maison pour aider votre adolescent :

  • Concentrez-vous sur l’écoute : vous ne pouvez pas régler ce problème pour votre adolescent, mais une écoute active et empathique établit une relation et procure un soutien émotionnel ;
  • Faites du cas de votre adolescent une priorité : le simple fait de prendre le temps de parler chaque jour aide votre adolescent à se reconnecter et à rechercher de l’aide au lieu d’intérioriser ses sentiments ;
  • Combattez l’isolement social : le manque de motivation peut rendre difficile la connexion de votre adolescent avec ses pairs pendant cette période. Encouragez-le à tendre la main à ses amis et à participer à des activités qui les intéressent ;
  • Privilégiez l’exercice : un exercice régulier joue un rôle essentiel dans l’amélioration de la santé mentale. Consacrez une heure par jour à l’exercice. Proposez à votre adolescent d’essayer de nouveaux exercices pour plus d’amusement ;
  • Améliorez la nutrition : Une alimentation saine et équilibrée aide à combattre la fatigue et à nourrir le cerveau ;
  • Améliorez le sommeil : un sommeil insuffisant exacerbe les symptômes de la dépression. Les adolescents ont besoin de 9 à 10 heures de sommeil chaque nuit.

Il est important que les parents soient ouverts et honnêtes avec les adolescents, qu’il s’agisse de rechercher un diagnostic, d’opérer des changements sains à la maison ou de rechercher un traitement professionnel. Le fait d’impliquer votre adolescent dans le processus de diagnostic et de traitement l’aide à prendre en main sa santé mentale et à apprendre à prévenir les éventuelles rechutes ou à y faire face.

Vous pouvez nous contacter à tout moment si vous souhaitez obtenir l’accompagnement d’un professionnel de santé mentale. Nous sommes en mesure de vous indiquer le professionnel le mieux adapté à votre situation dans votre région.

Menu